Consultants indépendants en entreprise

Lettre 42 - Commerciaux de résistance

Dans un monde où la déshumanisation des relations entre les entreprises et leurs clients gagnent du terrain, où les marques nous décortiquent pour mieux nous satisfaire en proposant des offres au moment désiré, la fonction même du commercial devient problématique.

Le big data permet d’obtenir des quantités énormes d’informations sur chacun de nous avec une précision remarquable. Les goûts, les couleurs, les modes, les habitudes, les lieux de consommation, le temps passé dans un magasin sont scrutés en permanence. La connaissance des marchés devient incertaine. Un marketing prédictif émerge où la relation du commercial avec son client verrait son importance se réduire. Assiste-t-on à la mort des commerciaux ? Faut-il leur prévoir un enterrement de première classe après de longues années de bons et loyaux services ? Pas si sûr.

 

Télécharger